Pratique

Glossaire du e-commerce et du cross-canal

Publié le par Nathalie Forest - mis à jour le

A B C D E G I K L M N O P R S T V W

 

 

  

A

A/B Testing

La méthode A/B testing consiste à présenter alternativement aux visiteurs 2 versions différentes d'un site, en contenus ou en fonctionnalités. Les résultats permettent de trancher de manière très pragmatique afin de choisir la version la plus efficace et de valider une stratégie marketing auprès des clients. La répartition en A et B peut varier selon l’enjeu, les risques du projet.  Certains sites à fort trafic comme Amazon sont capables d’abandonner de gros projets lorsque ces tests ne les légitiment pas.

On parle aussi de split testing qui concerne le plus souvent des tests sur des échantillons de base de données d’emails afin de choisir la bonne version à envoyer à l’ensemble de la base.

Achat de mots-clés

Offre commerciale que proposent les outils de recherche aux annonceurs pour leur permettre d'être bien positionnés dans une page de résultats.

Ad Exchange

Un Ad-Exchange est une plateforme permettant de mettre en relation des vendeurs, comme par exemple des régies publicitaires, des réseaux publicitaires ou encore des éditeurs web, avec des acheteurs (exemples : réseaux de reciblage, annonceurs, agences média). Sur une plateforme d’ad-exchange, les éditeurs souhaitent vendre leurs espaces publicitaires disponibles au meilleur prix et les annonceurs (ou agences) cherchent à acheter au plus bas prix. Un ad-exchange est couplé à un DSP (Demand Side Platform, ou plateforme d'optimisation publicitaire).

Affilié

Site éditeur qui accepte de promouvoir les produits ou services d'un annonceur (affilieur) sur des bases contractuelles définies par un contrat d'affiliation.

Affilieur

Site annonceur qui décide de rémunérer un ensemble d'éditeurs sur des bases définies par un contrat d'affiliation.

Analyse sémantique

L’analyse sémantique consiste à définir l’environnement terminologique d’une marque, d’un produit, d’une entreprise, en fonction de ses clients, utilisateurs, prospects. L’analyse sémantique dans un contexte e-business doit prendre en compte les termes, mots-clés utilisés par les prospects dans les moteurs de recherche. Cela permet de définir les mots-clés à utiliser dans le contenu éditorial et toutes les publications. Les nuages de tags illustrent assez bien la volonté de structurer l’analyse sémantique par paquets ou catégories. Néanmoins, ces clouds, lorsqu’ils sont présents sur des sites web, ont perdu de leur intérêt.

Revenir en haut

 

 

 

 

B

Bannière & Bandeau publicitaire

La bannière publicitaire est un encart de taille variable. La taille la plus commune et la plus connue est 468×60 pixels. Les formats les plus courants sont :

  • 300 x 50 Leaderboard pour mobiles 
  • 468 x 60 Bannière
  • 728 x 90 Leaderboard 
  • 250 x 250 Carré
  • 200 x 200 Petit carré
  • 336 x 280 Grand rectangle
  • 300 x 250 Rectangle intégré
  • 120 x 600 Skyscraper
  • 160 x 600 Skyscraper large

Sur le web, ces bannières publicitaires sont des images au format .gif, .jpg, .png ou .swf.

Base de données

Une base de données est un ensemble d’informations stockées de façon bien organisée et bien structurée. Elle est généralement maintenue sur un fichier informatique, conçu pour une consultation et une mise à jour simple et rapide. La structure d’une base de données contient des tables, des champs (colonnes) et des enregistrements (les lignes). Parmi les principaux systèmes : Access, MySQL, SQL.

Big Data

La notion de big data est un concept s’étant popularisé en 2012 pour traduire le fait que les entreprises sont confrontées à des volumes de données (data) à traiter de plus en plus considérables et présentant un fort enjeux commercial et marketing. Le concept de big data n’est pas propre au commerce ou au marketing, mais le développement du commerce électronique et du marketing digital a joué un rôle important dans la mise en évidence de la problématique du big data. Ce sont en effet des secteurs qui, par nature, génèrent d’énormes volumes de données à traiter.

En 2013, Criteo, spécialiste du reciblage publicitaire sur Internet, analysait 230 Terabytes de données quotidiennes et générait plus d’un milliard d’impressions publicitaires par jour.

Branding

Le mot « branding » est issu de l’anglais « brand » qui veut dire « marque » en français. Le branding est une technique marketing ou publicitaire qui cherche à positionner une marque dans l’esprit du consommateur, c’est-à-dire la rendre reconnaissable par les consommateurs et l'associer à un ou plusieurs de ses services ou produits. Ceci passe généralement par une campagne publicitaire ciblant les consommateurs potentiels du produit, dans le but de créer une différenciation par rapport aux produits concurrents. Les effets publicitaires recherchés sont plus qualitatifs que quantitatifs.

Revenir en haut

 

  

C

Customer experience / L’expérience client 

L’expérience client désigne l’ensemble des émotions et sentiments ressentis par un client avant, pendant et après l’achat d’un produit ou service. L’expérience client est donc une somme complexe d’éléments hétérogènes (ton publicitaire, ambiance point de vente, relation vendeur, expérience d’usage, relation support client, facilité du parcours d'achat sur un site e-commerce, etc.). La nature de l’expérience client peut fortement varier selon les domaines d’activité. L’expérience client est l'une des sources d’influence de la satisfaction et de la fidélisation.

On distingue notamment :

  • L’Expérience anticipation
  • L’Expérience achat
  • L’Expérience d’utilisation / consommation
  • L’Expérience de SAV / support client

CMS

CMS est l’acronyme de Content Management System, soit en Français, « Système de gestion de contenu ». Il s’agit d’un programme informatique utilisant une base de données et permettant de gérer de A à Z l’apparence et le contenu d’un site web. Il permet à des individus ou à des groupes hiérarchisés de mettre à jour le contenu d’un site web à partir d’un panneau d’administration. 

Cross-canal

Caractéristique d’une stratégie de distribution déployée de manière cohérente sur plusieurs canaux. La stratégie cross-canal est en quelque sorte l’évolution logique de la stratégie multicanal, en ce sens où elle prend en considération le fait que le client utilise de multiples canaux différents pour faire ses achats. Mais à la différence du multicanal, où chaque canal est considéré de manière indépendante et sans interférence avec les autres, le cross-canal aborde l’ensemble des canaux de distribution et d’information de manière simultanée, afin de tirer profit des interactions et des synergies qui peuvent exister entre eux. L’approche cross-canal permet ainsi de s’assurer de la cohérence de la promesse faite par la marque, mais aussi de l'offre, de la stratégie de prix, de l'image de marque, dans une démarche d'optimisation de l'expérience client.

Co-Branding

Le co-branding est une technique qui donne la possibilité à l'affilié de rajouter sa marque sur les pages du site de l'affilieur.

Cookie

Petit fichier localisé sur le disque dur du visiteur qui permet de reconnaître l'internaute lors de ses visites successives.

Co-registration

La co-registration est un mode de collecte d’abonnés newsletter qui consiste à proposer à un internaute qui vient de remplir un formulaire (comme par exemple un formulaire d’achat ou d’abonnement à une newsletter ou à un site) de s’abonner à la newsletter d’un partenaire. Après avoir obtenu la confirmation de l’intérêt du consommateur, le co-registrant définit les champs qu’il souhaite collecter, en fonction de son ciblage et de son budget.

Cross-selling

Le cross-selling est une technique commerciale permettant de proposer à un client intéressé par un produit un ensemble d'autres produits complémentaires, pour augmenter le panier moyen et rendre plus visible des produits qui ne le sont pas toujours.

CPA (Coût par action)

Le CPA, ou « Coût Par Action », désigne un mode de facturation à l'action pour un annonceur sur Internet. L'annonceur paie le nombre d'actions engendrées par sa campagne : remplir un questionnaire, acheter un produit, inscription à un jeu ou une newsletter, etc. 

CPC

Le CPC, ou « Coût Par Clic », désigne un mode de facturation où l’annonceur paie pour chaque clic sur sa publicité. Ce modèle est plus rassurant pour l’annonceur qui paie proportionnellement à l’impact de sa publicité. Les sites à très forte audience ne commercialisent pas tout leur espace publicitaire au CPC. En général, les meilleurs emplacements sont réservés au CPM, plus rentable pour le site, les emplacements de « fond de site » ou de bas de page sont de plus en plus réservés aux modèles économiques à la performance : CPC – CPL – CPA.

CPL

Le CPL est le  « Coût par Lead », c’est-à-dire que l’annonceur paie chaque fois qu’une adresse est récoltée. Le CPL est souvent utilisé dans le cadre de l’affiliation, dans les jeux-concours ou encore dans le remplissage de formulaire. Il sert à recueillir des informations personnelles.

CRM (Customer Relationship Management)

CRM signifie « Customer Relationship Management », c’est-à-dire la gestion de la relation client. L’objectif de la gestion de la relation client est de fidéliser et répondre aux attentes des clients pour éviter qu’ils ne se dirigent vers une marque concurrente. Un CRM est efficace lorsqu’il tient compte des données personnelles de chaque client. Ces données s’obtiennent de différentes façons, en analysant le comportement du client vis-à-vis de la marque, c’est à dire l’historique de ses achats, sa facilité et/ou son besoin d’accès à l’information (téléphone, boutique). L’objectif est de faciliter toutes les démarches du client et de lui proposer des produits et des services qui correspondent à ses attentes.

On appelle E-CRM la gestion de la relation client utilisant Internet comme support. Dans le e-business, la gestion de la relation client consiste à développer une application informatique qui prend en compte toutes les activités avant et après vente sur une boutique en ligne.

Revenir en haut

 

 

 

D

Digitalisation

La digitalisation désigne le processus entamé par les acteurs économiques (entreprises publiques et privées, institutions, etc.) suite au développement rapide du numérique, d'Internet, des réseaux sociaux et plus récemment des objets connectés, et à l'adoption tout aussi rapide de ces outils par les consommateurs. Il s'agit d'une opération de transformation totale de l’organisation, qui doit réinventer intégralement son modèle et toute la chaîne interne de fonctionnement : stratégie, organisation managériale, canaux de vente et de communication, etc.

On parle aussi de digitalisation du point de vente, qui correspond à l'adoption au sein de points de vente physiques de supports et d'applications digitales (tablettes, tables interactives, smartphones, écrans...), que de digitalisation de la relation client, facilitée par la récolte d'informations, la transmission de contenus et la réactivité rapide que permet l'utilisation d'Internet et autres supports numériques (réseaux sociaux, chat en ligne, etc.).

Digital in store

Le digital in store regroupe l’ensemble des dispositifs digitaux pouvant être utilisés pour enrichir et améliorer l’expérience client dans le point de vente physique et augmenter le nombre de ventes (effectuées directement dans le point de vente ou avec report sur un site Internet ou une application mobile).

Les principaux outils du digital in store sont :

  •  Les smartphones
  •  Les tablettes
  •  Les vitrines interactives
  •  Les bornes tactiles 

Digital marketing

Le marketing digital, également couramment appelé marketing numérique, désigne l’ensemble des techniques marketing utilisées sur les supports et canaux digitaux.

Le marketing digital recouvre essentiellement les applications marketing liées à Internet (webmarketing), mais également celles liées aux téléphones mobiles, tablettes, GPS et autres applications.

Les principaux domaines et techniques du marketing digital sont :

  • L’email marketing
  • La publicité display
  • Le search engine marketing (référencement naturel + liens commerciaux)
  • La web analyse (web analytics)
  • L’affiliation
  • Les problématiques de conversion et d’attribution
  • Le content marketing
  • Le marketing social et viral

Data

La data est un terme anglais qui signifie "donnée" et qui désigne les données collectées et traitées par les organisations et entreprises. Elles correspondent le plus souvent aux données clients, collectées lors d'un achat, d'une adhésion au programme de fidélité, d'un abonnement à une newsletter, d'une participation à un concours, etc.

Display

Le Display est la version internet de la publicité classique (affichage) avec achat d’espace et diffusion d’éléments graphiques et Rich Media sur des supports web.

Revenir en haut

 

 

  

E

E-Commerce

L’e-commerce désigne l’achat et la vente de produits et services par les entreprises et les consommateurs grâce à un support électronique, sans utiliser de support papier.

Il est subdivisé en 3 catégories: Business to Business ou B2B (ex: Cisco), business to consumer ou B2C (ex: Amazon), et, de consommateur à consommateur ou C2C (ex: EBay), également appelé le commerce électronique.

E-Marketing

L’e-marketing peut être défini comme l’ensemble des techniques publicitaires et marketing utilisées dans l’environnement web. Cependant il ne se limite plus au réseau Internet, mais concerne également les autres supports digitaux (comme la télévision interactive, la téléphonie mobile, etc.). Il est traditionnellement découpé en 4 axes principaux:

  • La recherche et mise en place d’une stratégie (analyse des marchés, veille stratégique)
  • La génération de trafic (e-mailing, référencement naturel et payant, marketing viral)
  • La fidélisation (e-mailing de fidélité, renouvellement du contenu du site, création de forums ou communautés)
  • L’analyse (analyse de parcours de l’internaute, de trafic, des ventes, de la visibilité, etc.)

E-Mailing

L’e-mail est un outil informatique permettant d’envoyer un message à un ou des destinataires précis. Une marque peut ainsi envoyer ses offres à l’ensemble de ses clients ou à une partie de la cible.

De façon générale, tous les e-mails envoyés à un prospect ou un client peuvent être considérés comme de l’e-mail marketing

E-réputation

La réputation sur le web comprend l’ensemble des éléments pouvant influer sur la perception des internautes vis-à-vis d’une marque ou d’une personne.

La réputation passe par :

  • La marque et ses apparences
  • Les références
  • Les « électrons libres » / le bouche à oreille

Revenir en haut

 

 

 

 

G

Growth Hacking 

Le Growth Hacking, importé des start-ups de la Silicon Valley aux Etats-Unis, désigne les techniques de Marketing Digital privilégiées par les starts-up du web : techniques e-marketing teintées d’originalité, de créativité, pour une communication disruptive s’appuyant essentiellement sur les réseaux sociaux.

Revenir en haut

 

 

 

 

I

Inbound Marketing 

L’Inbound Marketing, ou « marketing entrant », consiste à faire venir le client vers soi plutôt que d’aller le chercher avec les méthodes marketing traditionnelles.

L'objectif est donc de gagner l'attention de prospect en produisant du contenu de qualité (rédaction d'articles, optimisation des mots-clés, contenu engageant sur les réseaux sociaux, etc.)

Indicateur clé de performance (KPI = Key performance indicator)

« KPI » veut dire « Key Performance Indicator », ce qui revient en français à l’ICP : « Indicateur Clé de Performance ». Il s'agit en général d'un taux, d'une moyenne, d'un pourcentage, permettant d'analyser des actions et d'en tirer des conclusions pour mise en oeuvre d'un plan d'action.

Par exemple, les indicateurs pour suivre l’efficacité d’une campagne d’e-mailing sont : nombre d’e-mails délivrés, nombre d’e-mails ouverts, nombre de clics, etc.

Il faut utiliser les différentes technologies de tracking pour mesurer en temps réel les actions marketing et leurs retombées.

Revenir en haut

 

 

 

 

K

Keyword

Les keywords ou mots-clés sont les termes servant à l’internaute pour préciser sa requête dans un outil de recherche, et au propriétaire d’un site pour définir son (ses) activité(s). En 2013, les internautes ont utilisé en moyenne 2 à 4 mots clés lors de leurs requêtes et Google valorise les sites correspondant le mieux à ces requêtes.

Keywords stuffing

Le Keyword Stuffing consiste à truffer ses pages web de mots-clés (textes, meta tags) dans le but de forcer le référencement dans les moteurs de recherche. Cette technique est désormais de plus en plus perçue comme du spamdexing par les robots des moteurs et est donc une technique peu recommandée.

Klout

Le Klout est un indice qui permet de mesurer le niveau d’influence d’un acteur sur les réseaux sociaux et qui se base sur la capacité à mener des actions. Klout est un service web qui se base sur les données de Twitter (essentiellement) ainsi que Foursquare, Facebook et Linkedin. Il est fort probable qu’il prenne également en considération des données des utilisateurs de Google+ dans un avenir proche. Le Klout détermine donc à la fois l’activité, la capacité à influencer et la propension à être influencé pour chaque internaute présent sur les réseaux sociaux.

Revenir en haut

 

 

 

 

L

Landing page

La landing page désigne la page sur laquelle arrive un internaute après avoir cliqué sur un lien (lien commercial, lien e-mail, lien bandeau publicitaire, etc.). La landing page est un élément très important des campagnes de marketing digital car elle conditionne la transformation d’un simple cliqueur en prospect plus ou moins qualifié ou en client.

Logistique des retours (ou reverse logistics)

Concerne l’optimisation des retours clients dans le domaine de la vente à distance. La logistique des retours existait déjà dans le cadre de la vente par correspondance, mais le domaine et les problématiques se sont considérablement développés avec l’essor du e-commerce.

L’optimisation de la logistique des retours vise à réduire les coûts des retours clients, mais également à faciliter les procédures cotés acheteurs pour soigner l’expérience client. La simplicité, le confort et le coût des retours sont des éléments clés de différenciation et de fidélisation, notamment dans des domaines liés à l’équipement de la personne (textile, chaussures, etc.). 

Lien sponsorisé 

Les liens sponsorisés ou « référencement payant » sont des liens payants, vendus via un système d’enchère par les moteurs de recherche (Google Adwords ou Microsoft Advertising) pour faire apparaître votre site web, via les requêtes des internautes, sur les mots clés que vous aurez payés (et uniquement sur ceux-ci), dans la zone premium, soit les 3 premiers résultats des requêtes ou la zone de droite des résultats dans les moteurs de recherche.

Revenir en haut

 

 

 

 

M

Marketing viral

Le marketing viral est un mode de promotion d’une offre commerciale ou marketing par lequel les destinataires de l’offre ou message vont assurer l’essentiel de sa diffusion finale en le recommandant à des proches ou collègues. Lors d’une campagne de marketing viral réussie, l’essentiel de l’exposition obtenue par un message ou une offre ne provient pas d’un achat d’espace publicitaire mais du phénomène de recommandation ou bouche à oreille. La recommandation virale peut être spontanée en fonction de la valeur utile ou humoristique de l’offre ou message, ou rémunérée à travers un système de parrainage.

Moteur de recherche

Les moteurs de recherche permettent de localiser des sites Web pertinents lorsque les utilisateurs tapent des mots-clés ou des phrases dans le champ de recherche. Cela fonctionne grâce à un algorithme (robots) qui explore et nourrit une gigantesque base de données (l’index du moteur). Chaque page internet explorée est enregistrée et liée à des mots clés. Ces mots sont définis en fonction de plusieurs critères. Et le choix de ces derniers devient une véritable stratégie marketing. Afin d’avoir un maximum de chance de voir apparaître son site sur la première page du moteur de recherche, il faut manipuler les outils du référencement, tel que le SEO ou le SEA. Ainsi, lorsqu’on effectue une requête sur les moteurs de recherche, ce dernier affiche les réponses enregistrées dans son index. 

Marketing Digital

Le Marketing Digital est une pratique pour promouvoir des produits et des services en utilisant un canal de distribution et de communication digital ou numérique pour atteindre les consommateurs d’une manière opportune et personnelle.  Toutes les grandes techniques du web marketing sont regroupées dans le Marketing digital : search (SEO, SEM, SEA), display, affiliation, shop in shop, place de marché, emailing.

Magasin connecté

Le terme de magasin connecté évoque la démarche par laquelle on utilise différentes applications connectées à Internet pour enrichir l’offre en point de vente et l’expérience client : tables interactives, tablettes, et autres supports digitaux.

Market place

Site portail destiné au commerce inter-entreprises, généralement consacré à un secteur d'activité particulier, qui permet de faire des affaires directement entre acheteurs et fournisseurs.

Revenir en haut

 

 

 

 

N

NTIC

Acronyme de nouvelles technologies de l’information et de la communication, utilisé depuis les années 2000 pour désigner tous les outils ou techniques relatives à l’informatique connectée à l’internet : commerce électronique, applications multimédia, services informatiques.

Navigateur

Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web, appelé « browser » en anglais. Les principaux navigateurs sont Google Chrome, Internet Explorer, Mozilla FireFox et Safari.

Nom de domaine

Traduction d'une adresse IP (composée de différents chiffres) permettant de faciliter la mémorisation et l'identification d'une adresse en lui attribuant un nom.

Revenir en haut

 

 

 

 

O

Open source

Logiciel qui peut être librement redistribué, dont le code source et les travaux dérivés sont librement accessibles à des tiers.

Outil de recherche

Les outils de recherche sur Internet se composent :

  • Des moteurs de recherche
  • Des annuaires de recherche
  • Des méta-moteurs 

Revenir en haut

 

 

 

 

P

Phygital commerce

Le phygital commerce est un mot utilisé depuis le début de l’année 2013 pour désigner le phénomène par lequel les points de vente physiques intègrent les techniques et ressources digitales pour assurer le développement de leur activité.

Plateforme d'affiliation 

Une plateforme d’affiliation est une entreprise qui joue le rôle d’intermédiaire en mettant en relation le site affilieur avec son réseau de sites affiliés. La plateforme dispose d’un réseau étoffé de sites affiliés, permettant de relayer les publicités de l’annonceur de façon globale et pertinente, afin de lui permettre d’accroître de façon intensive son trafic, et donc ses ventes. Les annonceurs déposent leurs campagnes sur la plateforme et les rémunérations correspondantes. Les affiliés prennent les campagnes qu’ils souhaitent relayer sur leur site. Un tracking permet aux 2 parties d’avoir les retours des campagnes.

PAP (Page avec publicité)

« PAP » veut dire « Page Avec Publicité ». Pour qu’une page web puisse être qualifiée de PAP, il faut qu’elle s’affiche et qu’il y ait au moins une publicité sur celle-ci. Le nombre de PAP est un indicateur d’audience et de potentiel publicitaire. Sachant qu’un PAP peut comprendre plusieurs publicités, le nombre de PAP n’est donc pas équivalent au nombre de publicités présentes.

PRM (Prospect Relationship Management)

PRM signifie « Prospect Relationship Management », c’est-à-dire la gestion de la relation prospect. Les responsables PRM doivent mettre en place un processus pour gérer la relation qu’a une marque avec ses prospects. Cette pratique se base sur les pratiques de CRM, « Customer Relationship Management », c’est-à-dire la gestion de la relation client. Les actions menées sont très différentes d’une marque à l’autre et dépendent avant tout des différences existantes entre clients et prospects. Lorsqu’une entreprise identifie un portefeuille prospect, elle doit le gérer et le valoriser pour transformer ces prospects en clients et les fidéliser à sa marque. Sur Internet, ce processus est plus simple à mettre en place car les coûts de contacts y sont moins élevés.

Pure players

Les Pures-players sont les entreprises nées et exerçant leur activité exclusivement sur Internet. On les distingue des «absolute players», qui n'ont aucun stock, aucun entrepôt, aucune usine (ex : ventes en téléchargement exclusif, jeux on line, journaux on line seulement).

Revenir en haut

 

 

 

 

R

Référencement naturel

Le référencement désigne l’ensemble des techniques permettant d’être présent dans les résultats des moteurs de recherche et annuaires. 80 % des internautes ne dépassent pas la 2ème page de résultats dans les moteurs de recherche.

Apparaître dans les premières pages sur les moteurs de recherches est donc essentielle pour bénéficier d’un maximum de visibilité. Il existe deux techniques de référencement : Le SEO (Search Engine Optimization ou optimisation pour les moteurs de recherche) et le SEA (Search Engine Advertising ou référencement payant).

Référencement automatique

Indexation d'un site au moyen de logiciels

Retargeting ou reciblage publicitaire

Le retargeting ou reciblage publicitaire (behavioral retargeting) consiste à afficher des messages publicitaires d'une marque sur des sites internet partenaires, après qu’un internaute ait fait preuve d’un intérêt pour un produit sur le site de la marque.

Responsive Design

Le Responsive Design consiste à concevoir un site web dont l'affichage s'adapte à tous les supports digitaux (smartphone, tablettes, tous écrans) afin de donner la meilleure expérience de navigation aux internautes en mobilité, quel que soit le support/device utilisé.

Revenir en haut

 

 

 

S

Social Media Marketing

Technique commerciale qui s’éloigne des modèles publicitaires classiques en mettant en œuvre de réelles stratégies basées sur la participation des consommateurs. Ainsi on va donner un rôle proéminent aux internautes en cherchant à répondre à leurs besoins de façon sincère, utile et loyale. Il s’agit de créer des débats et des interactions avec les utilisateurs Internet afin d’analyser leurs réactions. L’objectif étant que ces derniers deviennent des vecteurs de communication pour la marque à travers leurs espaces personnels (blogs, réseaux sociaux, forums). 

SEO (Search Engine Optimization)

Le SEO, ou référencement naturel, est l’organisation et la structuration du contenu d’un site autour de mots-clés spécifiques. Cela a pour but d’améliorer la remontée d’un site dans les moteurs de recherche comme Google, Yahoo, Bing…Le référencement naturel est composé de 3 parties :

  • Le contenu : les informations doivent être précises et percutantes. Une rédaction Web est concise, simple et direct. Les informations importantes doivent se trouver en haut de page et être bien hiérarchisées. Il faut s’appuyer sur un champ lexical prédéfini afin d’en dégager des mots clés et de les appliquer dans son contenu.
  • La technique : le code source du site est celui qui va être scanné par les algorithmes des moteurs de recherche. Afin qu’il lise bien le message voulu, il faut adopter son langage. En remplissant les métadonnés, en choisissant une URL explicite, en utilisant les balises permettant de mettre en avant certains mots clés.
  • Les liens externes : ce sont tous les sites sur lesquels figurent un lien pointant vers son propre internet. Il existe plusieurs solutions, l’inscription aux annuaires, le net-linking qui est un échange de liens entre les sites, ou encore la relation presse qui permet de présenter son site sur des blogs ou réseaux sociaux.

SEM/SEA (Search Engine Marketing) / (Search Engine Advertising)

Ce terme est souvent remplacé par SEM dans le jargon marketing. Mais littéralement le SEM c’est le référencement marketing d’un site. Cela consiste à placer des annonces en rapport avec son site dans les moteurs de recherche en tête des résultats sur un ou plusieurs mots-clés. Le modèle de facturation des campagnes est le CPC (Coût Par Clic)L’annonceur paie en fonction des résultats obtenus et selon le principe des enchères entre les annonceurs.

SMO (Social Media Optimization)

SMO est l’acronyme pour Social Media Optimization, et désigne l’ensemble des techniques et actions destinées à développer la visibilité et l’image d’un site web ou d’une marque sur les réseaux ou médias sociaux. Le SMO dispose de contenus variés et qu’il est difficile de délimiter. En effet, il est composé des éléments propres au référencement (optimiser le référencement des vidéos sur YouTube par exemple), au marketing viral (utilisation des boutons "j’aime"), à la création de contenus (pages Facebook) et à la gestion de l’e-réputation.

SERP (Search Engine Results Page)

La Search Engine Results Page est la page de résultats fournie par un moteur de recherche suite à la saisie d'une requête. Elle est générée automatiquement en fonction des mots-clés saisis par l’internaute et constituée des liens pertinents au regard du contenu de l’index du moteur.

Shop in shop

Cette expression désigne l'action d’intégrer un site marchand dans un autre site marchand. Par exemple, un site Levi’s est intégré chez le distributeur La Redoute. Très pratiqué dans les pays anglo-saxons, ce type de technique, complexe à mettre en place du point de vue de la technologie, est souvent très efficace car les 2 sites souhaitant réaliser cette opération ont souvent des affinités et des intérêts particuliers.

Sell Side platform

Une Sell Side platform est une plateforme automatisée permettant à des éditeurs d’optimiser en valeur et en volume la vente de leurs espaces publicitaires.

Revenir en haut

 

 

 

T

Tracking

Le Tracking, traduit littéralement en français par pistage ou suivi à la trace, sert en marketing à l'obtention de statistiques. Généralement grâce au principe des « cookies », les différents systèmes de tracking permettent à l’émetteur de ce tracking d'obtenir des données chiffrées sur les pages trackées et le comportement des internautes : nombre de visiteurs, nombre de visites, temps passé par page, pages les plus consultées, etc.

Les informations réunies grâce au tracking sont alors utilisées pour analyser le comportement d’un internaute dans le but de lui proposer des offres personnalisées.

Trading media

Le Trading Media est l’achat et la vente d’inventaire publicitaire display dans un environnement ouvert, en temps réel, sur un principe de mise aux enchères de chaque impression publicitaire réalisée par des Ad exchanges.

Revenir en haut

 

 

  

V

Visiteur unique (VU)

Un visiteur est un internaute visitant un site. Ce visiteur est considéré unique (donc un « VU ») sur le site pendant une période X, même s’il y retourne plusieurs fois lors de cette période. Par exemple, si un internaute va sur un site 15 fois en 1 mois, il sera compté comme un seul VU, mais il aura généré 15 visites dans les statistiques mensuelle de ce site. Cette notion n’est possible qu’avec l’aide de cookies (généralement), ou alors par adresse IP (plus rarement). Elle est plus précise que la notion de « visites », où les visites multiples d’un même internaute sont comptabilisées.

Revenir en haut

 

 

  

W

Web to store

L’expression web to store désigne le comportement d’achat par lequel le consommateur effectue une recherche d’informations sur Internet avant d’aller effectuer son achat en point de vente. La recherche peut porter sur le produit ou directement sur la localisation du point de vente le plus proche.

Du coté du responsable marketing, le web to store désigne l’ensemble des actions et dispositifs utilisés sur Internet pour amener le consommateur dans le point de vente physique. L’utilisation de services de localisation des points de vente (sur Internet ou applications mobiles) et l’usage de bannières géolocalisées sont des exemples parmi d’autres d’applications ou techniques destinées à favoriser le web to store.

Ce phénomène est également désigné sous les acronymes ROPO (Research Online, Purchase OffLine) ou ROBO (Research Online, Buy Offline).

Web analytics

Le web analytics désigne la mesure, l’analyse et le reporting du comportement des internautes dans le but de comprendre et d’optimiser l’utilisation d’un site internet. L’analyse complète grâce à la mise en place systématique et dès la conception d’un outil de tracking et de mesure d’audience sur un site web, permet au webmarketer de connaître et de quantifier l’audience et la fréquentation d’un site en fonction d’indicateurs clés, tels que le nombre de visiteurs uniques, les pages vues, les visites, la durée moyenne des visites.

 

SOURCES :

Espace pub